Championnat de France 1ère division JOUR 2

championnat-de-france-1ere-division-jour-2

Après la journée difficile de la veille, le groupe des "lourds" du Limousin avait à coeur de faire mieux ce dimanche. Le scénario s'est déroulé comme prévu, en effet Fanny Posvite et Matthieu Thorel rapportent 2 belles médailles au Limousin. Voici le détail du parcours de chacun :

-70

Julia Etienne gagne son premier combat et s'incline contre la future 5ème après un combat très serré. L'orléanaise remporte le combat avec 2 yuko alors que Julia en a marqué 1. C'est dommage car Julia bénéficiait d'un tableau assez "abordable" par rapport au reste de la catégorie.

Marianne Deboutiere (Brive) s'incline d'une petite pénalité au premier tour face à Adeline Bordat.

 

 

-78

Fanny Posvite combattait ce week end dans la catégorie supérieure, ces championnats de France étaient pour elle une façon de prendre des répères pour le Grand Slam de Tokyo où elle combattra le 4 décembre dans sa catégorie des -70kg. Fanny fait un parcours casiment sans faute en étant impressionnante sur son efficacité en liaison debout sol, seul bémol lors de son combat en 1/4 contre Julie Pierret où elle s'incline aux pénalités 3-2. Un combat à sa portée où la physique gauchère a su l'emporter en gênant Fanny au kumikata (prise de garde). Après sa défaite Fanny a enchainé 3 combats de repêchages pour autant de victoires. À noter que lors du combat pour le bronze Fanny s'impose en un peu plus d'une minute face à Madelaine Malonga (Numéro 2 Française, 2ème du tournoi de Paris en 2014 et 3ème en 2015 de la catégorie)

Gabrielle Rougeot gagne son premier combat au sol et s'incline par ippon lors du second tour contre Valentine Marchand (titulaire aux Europes juniors en Septembre).

Chloé Noilhetas s'incline au premier tour dans un remake de la 1/2 des France juniors contre Chloé Dollin. Chloé a montré de belles choses sur le kumikata et sur son engagement sur le combat mais Dollin remporte l'affrontement par ippon sur O Uchi Gari. 

 

 

+78

Audrey Thorel (brive) était elle aussi dans la catégorie supérieure à celle dont on avait l'habitude de l'a voir combattre. Elle fini 5ème après une belle journée même si lors du combat pour le bronze l'arbitrage n'a pas été en sa faveur puisque l'arbitre aurait pu lui comptabiliser un waza ari..

 

 

-90

Steeve Lamarque toujours aussi impressionnant, il bat successivement lors de ses 2 premiers tours le 3ème et le 5ème des "France" de l'année dernière avant que Aurelien Diesse (futur vice champion de France) n'arrête son parcours en 1/4. Steeve gagne son premier tour de repêchages avant de s'incliner contre le 3ème du jour Maxime Aminot.

Nicolas Pavloski passe à coté de sa compétition, alors qu'il avait un tableau "ouvert" il perd au premier tour d'un yuko contre un adversaire très certainement moins fort que lui.

 

 

-100

Aubin Doh qui participait à 37 ans à ses premiers championnats de France 1ère division doit être un modèle de persévérance et de courage pour chacun. Même si le professeur des clubs de Saint Yrieix La Perche et de Pierre Buffière s'incline au premier tour, il s'est battu comme personne et s'est bien défendu contre un adversaire plus fort que lui : Ariano (3ème en 2015 et 3ème ce dimanche).

 

 

+100

Matthieu Thorel (Brive) est toujours là, en effet si on veut parler de régularité il faudra parler de lui: 9ème participation et 9ème médailles. Très solide sur les mains et très intelligent dans la gestion de combat, le "vieux" briviste a su montrer tour à tour qu'il faut encore compter sur lui. Il se hisse en finale après un parcours sans faute avant de s'incliner contre le médaillé en -100kg aux JO de Rio cet été : Cyrille Maret

Brahim El Yakoubi s'incline au premier tour contre Hamel Simon, un combat perdu aux pénalités avec un arbitrage pas franchement en sa faveur..

 

 

BILAN:

Le Limousin et l'Alliance Limoges-Brive rentre de Montbéliard avec 2 médailles, une 5ème place et trois 7ème place ce qui est un bilan plutôt positif si on prend en compte le fait que cette édition des "France" était vraiment très relevée. Cependant il faut que chacun se remobilise pour que les petits détails manquants soient corrigés pour venir chercher une médaille l'année prochaine ce qui serait synonyme de sélections en équipe de France seniors.